Muffins aux Fraises et Romarin, Glacis Miel et Citron

Publié: 16 avril 2012 dans Cuisine & Recettes
Tags:, , , , , , , , , , , ,

J’ai reçue l’autorisation paternelle pour cuisiner uniquement si c’était pour utiliser les fruits congelés qui traînent au congélateur depuis 3 millénaires et demi. Je ne suis pas du genre à refuser une exception dans la punition d’un mois sans cuisine qui m’a été infligée (avec raison, je l’avoue) et je me suis tout de suite mise à chercher des recettes intéressantes. L’idée originale de pain-déjeuner aux fraises s’est transformée lorsque M. François Chartier a bondi de mon ordinateur (symboliquement) pour m’expliquer que les fraises vont merveilleusement bien avec le romarin, le citron, le miel… et l’idée de muffins mi-sucrés, mi-savory m’a instantanément plu. Je me suis inspirée de cette recette de muffins aux fraises.

Moelleux, légers, pas trop sucrés sans être acidulés, avec de fondants morceaux de fraises et un glacis miel-citron, ces muffins sont délicieux comme collation, au déjeuner, en dessert…

NOTE: si vous utilisez des fraises congelées, comme je l’ai fait, déposez-les dans une passoire posée sur un bol et laissez-les décongeler au soleil ou dans un four TIÈDE (et non chaud) le temps qu’il faut (non, je ne serai pas plus précise que ça). Coupez-les en morceaux et laisser encore le jus s’échapper, au besoin en pressant délicatement avec une cuillère. Si les fraises sont vraiment très humides, épongez-les brièvement avec du papier essuie-tout.

Ingrédients  (pour environ 14 muffins)

1 cuillérée à table de jus de citron

Un peu moins d’1/2 tasse de lait

(OU 1/2 tasse de babeurre pour remplacer ces 2 premiers ingrédients)

1 1/2 tasse de farine tout-usage

1/2 cuillérée à thé de sel

2 cuillérées à thé de poudre à pâte (aussi appelée levure chimique)

1 cuillérée à thé de bicarbonate de soude

1/2 tasse de cassonnade

1/4 tasse de sucre en poudre

2 cuillérées à table de romarin frais haché finement (environ 3 brins)

1/4 tasse huile de canola ou d’olives  (je n’avais plus d’huile de canola… je vous rassure, on ne goûte pas du tout l’olive!)

1/2 banane très mûre, écrasée OU 1 oeuf

1 1/2 tasse de fraises, coupées en morceaux grossiers

Pour le glacis:

1  cuillérée à table de jus de citron

1 cuillérée à table de miel

Zeste finement râpé d’1 citron

Environ 1/4 tasse de sucre à glacer

Préchauffez le four à 375 degrés F (190 degrés celsius). Préparez 14 moules à muffins (j’ai utilisé des moules en silicone et des moules en métal avec des caissettes en papier).

Versez le jus de citron dans une tasse à mesurer et ajoutez le lait jusqu’à atteindre 1/2 tasse. Le lait caillera et deviendra un substitut de babeurre.

Dans un grand bol, mélangez farine, sel, poudre à pâte, bicarbonate, cassonade, sucre et romarin. Ajoutez les fraises et mélangez pour les enrober de farine et séparer les morceaux. Réservez.

Dans un autre bol, écrasez-bien la banane et ajoutez-y le «babeurre» et l’huile. Mélangez en fouettant avec une fourchette.

Faites un puit dans la préparation de farine et fraises, et versez-y le mélange liquide. Mélangez brièvement avec une cuillère jusqu’à ce que le mélange soit homogène ou presque (s’il reste un peu de farine, ce n’est pas grave). Il est important de ne jamais trop mélanger les pâtes à muffins puisque cela augmente la production de gluten et crée des muffins durs et denses plutôt que moelleux.

Versez la pâte dans les moules jusqu’au 3/4 du bord, et enfourner pour environ 25 à 30 minutes. Une fois le cap des 20 minutes passées, vérifiez souvent vos muffins pour être sûr qu’ils ne brûlent pas. Les muffins sont prêts lorsque les bords sont joliment brunis et qu’un cure-dent inséré au centre d’un muffin en ressorte propre.

Pendant que les muffins cuisent, mélangez les zeste et jus de citron et le miel. Ajoutez graduellement du sucre à glacer jusqu’à ce que le glacis ait la consistance désirée.

Après avoir sorti les muffins du four et pendant qu’ils sont encore chauds, verser délicatement des cuillerées du glacis sur les muffins.

Ces muffins sont délicieux tels quels, ou saupoudrés de poivre noir fraîchement moulu pour une note plus savory. Je suis également convaincue que cette recette serait excellente avec du basilic au lieu du romarin, et un délicat glacis à la vanille. Basilic-fraise-vanille? Oh oui, chérie.

Publicités
commentaires
  1. Ça a l’air très bout tout ça! Je vais les essayer bientôt, merci pour la recette :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s