candiedorangepeelC’est festif, les oranges confites, non?

Oublions pour un moment que Noël est passé depuis plusieurs mois… ok? J’avais écris ce post durant le temps des fêtes et l’ai oublié…. oh well! C’est bon à l’année…

On les trempe dans le chocolat pour les offrir en cadeau… ou on les hache finement pour les incorporer à une délicieuse recette de gâteau ou de nougat (oui, nougat! more on that later…). Comme ça prend du temps à faire mais que ça se conserve bien, autant en faire plus qu’une…

Oranges confites

3 oranges mûres, lavées

2 tasses d’eau

2 tasses de sucre blanc

Sucre à glacer, facultatif

Chocolat noir mi-amer, ou autre, facultatif

Avec un petit couteau bien coupant, détaillez la peau de l’orange en quartiers, puis en huit. Coupez assez profondément pour entailler le zeste et la partie blanche, mais sans nécessairement couper l’intérieur. Pelez le zeste, en gardant la partie blanche attachée*, puis détaillez en lamelles pas trop minces, disons environ 1 cm.  Faites blanchir les zestes dans l’eau bouillante durant 15 minutes. Jetez l’eau**.

Dans une casserole, faites chauffer à feu moyen le sucre et l’eau. Mélangez un peu au début, puis laissez le sucre fondre de lui-même. Faites chauffer jusqu’à ébullition***, puis baissez le feu et ajoutez les zestes. Laissez mijoter à petits bouillons durant environ 15 minutes.

Éteindre le feu, mais laissez les zestes dans la casserole de sirop. Laissez reposer 24 heures.

Le lendemain, remettez le sirop à chauffer. À partir du point d’ébullition, comptez encore 15 minutes. À cette étape-ci, vous pouvez décider: bon, ça suffit! Je veux mes zestes et je les veux maintenant! et passer tout de suite à la prochaine étape; ils seront très bons****. Par contre, si vous en avez la patience, laissez à nouveau vos zestes reposer durant 24 heures dans le sirop, puis faites les à nouveau mijoter 15 minutes.

Sortez vos zestes chauds du sirop et laissez-les égoutter sur une grille (avec un plateau ou un papier parchemin dessous). Faites sécher vos zestes jusqu’à ce qu’ils aient perdu en grande partie leur texture collante. Vous pouvez accélérer cette étape en les faisant sécher dans le four tiède. Voilà! Vos zestes sont prêts!

Si vous voulez les utiliser dans une pâtisserie, allez-y. Sinon, lorsqu’ils sont complètement froids, remplissez à moitié un grand sac ziploc de sucre à glacer puis jetez-y les zestes. Scellez le sac en y laissant de l’air, et remuez bien pour couvrir les zestes de sucre. Miam!

Pour les déguster et/ou les offrir tels quels, rien de mieux que de les tremper dans le chocolat. Personnellement, je préfère le chocolat noir, mais vous pouvez utiliser n’importe quel chocolat, à votre goût. Faites-le simplement fondre au bain-marie, trempez vos lamelles d’orange confite une à une à moitié, puis laissez-les s’égoutter sur une grille. Pour faire joli, vous pouvez ensuite les tremper de l’autre côté dans un chocolat différent (noir et blanc, par exemple!)

Conservez-les au frais et au sec (mais pas nécessairement au frigo) dans une boîte hermétique.

Aussi: ne jetez pas ce délicieux sirop!! Servez-vous en dans des cocktails, sur vos crêpes, en guise de garniture sur la crème glacée, ou tout autre aliment ayant besoin de sucre et de parfum!

(Notes:

* OK, je sais qu’on nous a tous appris à jeter la partie blanche car elle est amère. Mais lorsqu’on fait des orange confites, 1) il n’y aura plus aucune amertume après la cuisson à l’eau puis celle au sirop. Pas de panique! et 2) les zestes vont réduire à la cuisson et deviendront donc minces et très fragiles. S’ils n’ont pas cette partie blanche pour les solidifier, ils risquent de briser.

** Ouiiiii, je sais que cette eau sent divinement bon, et qu’on voudrait juste la garder! Mais cette cuisson sert à éliminer pesticides et autres toxines (sans compter l’amertume naturelle) de nos oranges, alors consommer cette eau serait une très mauvaise idée…

*** Ça ne devrait pas être nécessaire pour cette recette-ci, mais en général, quand on fait un sirop ou un caramel, on évite que le sucre cristallise et brûle sur les côtés en passant un pinceau mouillé d’eau froide sur les parois internes de la casserole. Comme j’ai dit, puisqu’on reste ici au stade du sirop sans le colorer et le changer en caramel, ce ne devrait pas être nécessaire, mais je préfère tout de même le mentionner. Pour cette même raison, il ne faut jamais laisser le sirop mijoter sans surveillance ou à feu trop fort, car il pourrait brûler et rater notre délicieuse confiserie!

**** Assurez-vous simplement qu’ils soient tendres et aient atteint une certaine transparence; c’est la preuve qu’ils sont confits. Nous, autres gourmands, voulons simplement ajouter encore un peu plus de sirop à nos confiseries!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s