Articles Tagués ‘exhaustion-induced stupidity’

Moi, hier soir, couchée dans mon lit et me préparant à souffler la bougie qui me sert de lampe de chevet. Sous une impulsion bizarre, je dit «bonne nuit!» à la chandelle. Puis je la souffle, mais elle ne s’éteint pas. Prenant ceci comme un signe de grand étonnement de sa part, je lui dit:

-Ah, tu es étonnée parce que je t’ai souhaité bonne nuit? C’est vrai que je ne le fais pas normalement… (la caressant du bout du doigt) Bonne nuit! Bonne nuit ma belle! (Je la souffle, elle s’éteint.) Bonne nuit toutoune! (Pause. Hésitante: ) Heu, quand je dit  »toutoune », je ne veux pas dire que tu es grosse… non, tu es toute mince (l’effleurant du doigt) c’est un terme affectueux, j’appelle mes chattes comme ça aussi, c’est… un mot d’amour. (accrochant de la main le porte-bougie sur lequel elle repose) Bonne nuit à toi aussi! (Je me recouche, pause… puis, soudainement prise de la peur irrationnelle que les autres objets de ma chambre soient jaloux que je ne leur ai pas également souhaité bonne nuit, et se vengent durant mon sommeil, je me relève et, agitant la main en signe d’au-revoir, j’annonce à la chambre: ) Bonne nuit tout le monde! Bonne nuit!

Puis je me suis recouchée, le coeur en paix pendant environ 20 secondes avant que me vienne cette pensée qui m’a obsédée pour le reste de la nuit: «….what the flying fuck just happened!?»

Publicités